Description

La danse orientale, ou baladi est une danse originaire du Proche-Orient, du Moyen-Orient et du Maghreb, dansée essentiellement par des femmes, mais aussi, de plus en plus, par des hommes, à travers le monde.

Elle est reconnue comme l'une des plus anciennes danses du monde. On pense que l'origine de cette danse remonte aux anciens rites de fertilité, associés à la fois à la religion et à l'ésotérisme. Elle se développe particulièrement en Égypte au xe siècle avec l'arrivée d'une population d'Inde. La danse orientale, qui comprend de nombreuses danses folkloriques fort différentes (Saidi, khallegy, chaabi, milaya, tzar, cifteteli, hagalla, danse berbere, perses,....) est plus souvent connue par le style très savant et noble dit raq sharqi ( appelation des egyptiens et européens) ou cabaret ( appelation des americains) et d'un autre plus populaire appelé baladi. Il en existe plusieurs styles, dépendant du pays d'origine, et aussi de multiples fusions émergentes. De façon générale, cette danse se caractérise par la dissociation des parties du corps (isolations) qui peuvent bouger indépendamment l'une de l'autre. Cet art compose aussi bien avec les rythmes saccadés que lents et fluides. Elle peut utiliser comme accessoire un voile (ou un double voile), des ailes d'isis (voile plissé), éventail aux plumes ou au voile, canne, baton, Melaya Leff (grande étoffe séparée au milieu par une broderie et décorée avec des paillettes dorées ou argentées), sagattes (Cymbalettes de doigts), Shamadan (candélabre porté sur la tête), sabre, etc... Contrairement à ce que l'on peut penser, la danse orientale ne se limite pas à des mouvements du bassin. En effet, elle sollicite souplesse et tonicité du buste, des épaules, des bras, des mains, du bassin et du ventre, et des jambes. Elle permet de tonifier les cuisses, d'assouplir les articulations, de bien développer les abdominaux et d'entretenir le dos. Certains mouvements amples demandent une souplesse du dos mais l'essentiel réside dans la contraction musculaire, si bien qu'on peut pratiquer cette danse à tout âge en fonction des limites de chaque danseuse ou danseur.

La danse tribale, aussi appelée danse tribale américaine ou ATS (American Tribal Style), est un style de danse créé en Californie dans les années 60 à 70 par Jamila Salimpour. Lors de la Renaissance Pleasure Fair à Berkeley, Jamila Salimpour, professeur de danse orientale et sa compagnie scandalisent l'organisatrice de ce festival qui recherche un univers aussi antique et authentique que possible. Pour répondre à sa demande, elle travaille donc l'année suivante sur les origines de la danse orientale, ses racines tziganes comme ses styles traditionnels, et crée un style de toutes pièces : le tribal. Ce style se compose de deux caractéristiques majeures : d'une part l'emploi de mouvements issus des danses traditionnelles orientales et tziganes au sens large, et d'autre part des costumes composés d'éléments traditionnels de différentes cultures (jupe, choli, turban, bijoux anciens, sagattes...).

Ce n'est qu'avec les années et les élèves formés qu'apparaît la notion de tribu, d'improvisation guidée (le "lead and follow") puis enfin avec Carolena Nericcio (fondatrice des Fat Chance BellyDance - FCBD en 1987) la codification des mouvements. Cette dernière étape permettant la définition d'un vocabulaire commun particulièrement nécessaire pour une bonne synchronicité des danseuses en improvisation guidée. Ce style s'est développé aux États-Unis progressivement puis a commencé à gagner l'Europe.

La danse "tribal fusion" s'appuie globalement sur des caractéristiques de l'American Tribal Style Belly Dance (ou danse tribale américaine), dont elle est majoritairement issue. Comme elle, elle puise dans des motifs et techniques de différentes danses traditionnelles et contemporaines comme le flamenco, le kathak, le Bharata Natyam et le breakdance.

Mais là où le style tribal ATS se base sur l'improvisation et la notion de groupe, la danse "tribal fusion" est, elle, chorégraphiée et peut se pratiquer en solo.

Les costumes de danse sont généralement faits à la main selon le goût de chaque danseuse. Le genre mêle hip-hop, breakdance, «l'Égyptien» ou la danse du ventre 'Cabaret' ainsi que les formes traditionnelles comme le flamenco, le Kathak, Bhangra, balinais, et d'autres styles de danse folklorique.